r Bilan 2015 - Mon Semi
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan 2015

Publié le par Run-O

Bilan 2015

2015, fut une année assez riche. Sans doute pour moi, ma première réelle année de pratique de la course à pied.

Ce petit billet va résumer cette année qui s'achève bien plus mal qu'elle n'avait commencée, mais qui reste plutôt positive.

Avril 2015 : Première course de l'année, 10km à l'occasion du marathon de Montauban. Premier record de l'année avec 50 minutes et 25 secondes. Plus de 6 minutes de gains par rapport à l'année précédente. Malgré tout, un petite déception de ne pas être passé sous les 50.

Mai 2015 : Après avoir décidé de m'attaquer à mon premier semi, je décide m'inscrire à la course du muguet à Montauban comme l'année précédente, mais pour la première fois je m'aligne sur le 15km. Je pars sur les 8 premiers km à l'allure semi espéré (2h) et je me lache un peu sur la fin. Malgré un parcours compliqué en bords de canal boueux sous une pluie battante, je termine en 1h18 avec un dernier 10km en 51:24, 2e meilleur temps pour moi au 10km.

C'est un bon début d'année pour moi. 2 courses et 2 belles performances (je parle pour moi, car je suis bien conscient que ces temps vont faire rire pas mal de runners)

Juillet 2015 : Je profite de mes congés d'été pour participer à la Foulée du Festayre. J'arrive à cette course à bloque. Je suis en pleine forme, j’enchaîne les bons entraînements, je n'ai pas de bobos ... bref, je mets plein d'espoir dans cette course et j'espère même passer sous les 50 minutes au 10km sur cette course de 12,630km. Là c'est la grosse claque. Entre la configuration de course qui ne permet pas de courir durant presque 2km, et mon gros coup de mou, je mets presque 4 minutes de plus que prévu, ou plutôt espéré. Le pire fut que je n'ai pas réussi à courir tout du long, et que j'ai pensé à l'abandon durant la course.

Août 2015 : Je participe à un 10km proche de chez moi, la Corrida de Montech, pour enfin passer sous les 50 minutes. Un peu inquiet au départ, il fait plus de 36° à l'ombre et il n'y a pas beaucoup d'ombre. Je ne suis pas un gros fan des grosses chaleur. Pire lors de mon échauffement, alors que tout allait bien depuis 1 mois, petite douleur à l'arrière de la cuisse. Je pars sur un rythme correct, peut être un peu rapide, autour de 4:50 à 4:55 par km sur les 4 premiers. Le 5e est un peu dur, car en ville sur un pavé en côté, je perds toute mon avance, et je passe la ligne des 5km en pile 25 minutes. En général, je fais mieux sur le 2e 5km, donc je ne perds pas espoir mais j'ai très chaud. Je pense que je fais là ma plus grosse erreur (la même qu'a Bayonne, mais à l'époque je ne l'avais pas compris) je bois, mais je bois trop. Je ne me sens pas bien, je prends tous les ravitos mais au 8e rien à faire, je n'en peux plus. Je marche quelques (longues) secondes. Je profite du passage d'un petit groupe pour repartir, Je termine finalement pas si mal après un second souffle et avoir déposé le petit groupe qui m'a permis de repartir, mais je sais que les moins de 50 sont morts et enterré, difficile de se remotiver. Je termine à plus de 2:30 minute de mon record, pire temps que mon meilleur 10km lors de mon 15km de Montauban. Une vraie claque !

Septembre 2015 : Premier Semi, avec le semi de Toulouse. C'est le saut dans l'inconnu. Les 10 premiers km, sont très lents, je passe en 54 minutes. Là je lache mes compagnons de route car je me sens pas mal, et je passe les 20km en un peu plus de 1h45. Là encore, j'ai mon meilleur 10km en 51:25, ça commence à devenir une habitude, mais sur un semi ça devient une bonne performance pour moi. Le dernier 1,100 km est en revanche une vraie souffrance. J'ai pris un ravito au 20e, grosse erreur qui en plus de me faire perdre du temps me cassera les jambes. Je termine en 1h51 et 25 secondes, ce qui sera pour moi une assez bonne surprise, sachant que je visais 2h, voir 1h55 dans mes rêves les plus fous.

Octobre 2015 : 20km de paris. Cette course était particulière pour plusieurs raison. C'est la première course (si on exclu Odyssea) à grande échelle que je fais. Le monde est assez hallucinant et c'est organisé de manière assez chaotique. Je fais a peu près le temps espéré, même si j'aurais aimé mettre quelques secondes de moins pour passer sous les 1h45. C'était aussi une course que mon père avait couru il y a une bonne vingtaine d'année. Qui sait, mon fils la fera peut être également dans 20 ou 30 ans.

Sur ces différentes courses mes temps au 10km sont les suivants :

  • 10km de Montauban : 50:25
  • 15km de Montauban : 51:45
  • Foulée du Festayre : 52:56
  • 10km de Montech : 51;24
  • Semi de Toulouse : 51:34
  • 20km de Paris : 51:34

Donc au final, 6 courses. 4 records : 10km, 15km, 20km et Semi.

C'est assez positif, mais j'aurais aimé passer sous les 50 pour m'attaquer plus sérieusement au semi en 2016.

En revanche cette fin d'année se ponctue sur une note plus négative. Une douleur au pied m'a empêché de courir quasiment tout le mois de novembre, et j'ai enchaîné en étant malade et les vertiges associé m'ont quasiment coupé de la course pendant 6 semaines. La reprise est complexe, Je ne suis ressorti que 3 fois, dont 2 sorties avec énormément de douleurs. La dernière sortie à commencé à être mieux et j'ai de l'espoir pour la suite. J'espérais passer les 1500km cette année, mais cette coupure m'en empêchera. Maintenant, je vais viser 1400.

Pour 2016, je ferais un billet plus précis de mes objectifs, je pense que je battrai moins de record mais j'espère au moins passer en D6 sur la plupart des distances avec en ligne de mire lointaine un début de préparation pour un marathon en 2017 si la santé le permet.

Commenter cet article